CL.AIR

CL.AIR

Système CL.AIR®

Le système de post-traitement des gaz d’échappement CL.AIR® pour les moteurs à gaz Jenbacher est un système de postcombustion régénératrice thermique pour les gaz d’échappement de moteur. Étant donné qu’aucune réaction n’a lieu durant le traitement thermique de l’échappement, car il est insensible aux impuretés dans les gaz combustibles, le système CL.AIR® est particulièrement adapté à l’utilisation des gaz critiques tels que les biogaz, pour les lesquels les convertisseurs catalytiques ne peuvent pas non plus être utilisés ou sont utilisés uniquement de façon limitée. Par ailleurs, le système CL.AIR® décompose le méthane non brûlé dans les gaz d’échappement et fournit une chaleur supérieure d’échappement. Le système de post-traitement des gaz d’échappement CL.AIRest applicable aux moteurs à gaz Jenbacher de type 2, 3, et 4.

Caractéristiques du système CL.AIR :

  • Une fois que les gaz d’échappement sont chauffés à une température approximative de 800 °C, les hydrocarbures non brûlés, le formaldéhyde et l’oxyde de carbone s’oxydent pour former de la vapeur d’eau et du CO2
  • Les réactions catalytiques sont éliminées durant le traitement thermique de l’échappement
  • Seule une alimentation électrique minimale est nécessaire

Avantages du système CL.AIR :

  • Résistant aux agents contaminants dans le gaz combustible
  • Frais de maintenance minimaux
  • Adapté au fonctionnement avec des gaz critiques
  • Résistant aux dépôts
  • Valeurs d’émission constantes pour toute la durée du cycle de vie
  • Aucune épuration supplémentaire des gaz combustibles n’est nécessaire
  • Émission supplémentaire de chaleur (environ 20-30 °C d’augmentation de la température d’échappement)

Le système de post-traitement des gaz d’échappement CL.AIR® est basé sur un échange thermique régénérateur. Il est constitué d’une chambre de réaction supportant deux épurateurs et un boîtier de commutation.

  • À environ 530 °C, les gaz d’échappement s’écoulent du moteur par le boîtier de commutation dans le premier épurateur, dans lequel ils sont chauffés à 800 °C.
  • Dans la chambre de réaction, les gaz d’échappement réagissent à l’oxygène qu’ils contiennent, oxydant le monoxyde de carbone et hydrocarbure afin de produire du dioxyde de carbone et de l’eau.
  • Les gaz d’échappement dégagent à nouveau de la chaleur lorsqu’ils passent dans le second épurateur, à une température comprise approximativement entre 500 et 570 °C en atteignant l’unité de commutation.
  • L’unité de commutation dirige la chaleur émise vers la cheminée ou vers une chaudière de récupération en aval.

D’autres questions?

Si vous avez des questions techniques qui nécessitent une réponse, pour discuter avec un Ingénieur commercial ou réserver une étude de faisabilité: